la_terre_mere_2

En parcourant un magasine sur la spiritualité que j achète régulièrement  je suis tombé sur un article qui a retenue mon attention tout particulièrement . Il s' agit du lien que nous maintenons avec notre Terre-Mère !!!

Le fait de s ancrer à elle faisait partie intégrante des connaissances innées , et d héritage naturel que nos ancêtres possédaient . Pourquoi sommes nous de plus en plus coupés de notre Terre-mère ?

Nous vivons dans des grandes villes , dans une allure trépidante entre acier et bêton !
Parfois instinctivement nous corps nous met en alerte de ce trop d urbanisation ; fatigue , stress , mal-être !
A vivre dans un univers mécanique et disharmonieux nous nous sommes coupés des courants bénéfiques de notre Terre ....

Chez les Aborigènes d Australie , la terre est notre mère à tous , elle est vivante , doté d'une âme , d une intelligence , d une sensibilité , mais elle unit également tout les êtres par un lien magique . Les êtres humains , les pierres , les animaux , les plantes constituent une même famille .
Pour eux la terre n appartient à personne mais eux appartiennent à la terre , la blesser équivaut à les blesser eux même . Leurs chants , leurs rituels ; leurs instruments de musique sont une manière de communiquer avec elle et avec tous les esprits de la nature .
Leurs liens à la terre est naturel car en marchant pieds nus , ils sont en contact permanent par la plantes de leurs pieds ...

Chez les Amérindiens on retrouve la même notion que chez les Aborigènes " la terre n appartient pas à l homme , c est l homme qui appartient à la Terre "
Pour ce peuple animiste , tout est vivant et doué d une âme , ils considèrent que la Terre est leur mère , et qu'elle mérite toute leur attention , par des offrandes , des chants , des danses sacrées .
La roue médecine est leur façon de se reconnecter à leur environnement global , visible et invisible .
il s agit d une figure géométrique trace sur le sol à partir d élément naturels , d une cercle contenant les quatre points cardinaux , les quatre points d ancrage sur lequel repose toute manifestation . Par cette roue médecine  , ils se relient à la Terre-Mère , mais également à leur propre centre intérieur et à leur potentiel .

Chez les Celtes , le terre est un organisme vivant , nous marchons sur son corps et celui ci est nourri par tout un réseau d artère , de veines cachées sous la surface , ce réseau génère les courant tellurique ; cet ensemble forme un canevas énergétique puissant et impalpable nommé " la Wouivre " ce qui signifie "le serpent " , cet être souterrain unit les forces souterraines aux grand courant céleste . Se trouver sur l'un des points névralgiques de la "Wouivre" permet au corps de se régénérer et de retrouver sa vitalité , c est sur de tel endroits que les Celtes ont construit des lieux sacrés ; ils sont signalés par un menhir ou une statue sacrée ( vierge noire ) ces endroits étaient autrefois réputé pour leurs dons de guérison et de fécondité , leur rôle étant d attirer , de condenser , d amplifier les influences bénéfiques de la Terre et du cosmos , l individu qui se placera aujourd'hui en de tel endroit , dans une ouverture intérieur suffisante , intensifiera son lien à la Terre-Mère et pourra rééquilibrer sa structure énergétique .

Le premier pas pour s ancrer à la Terre -Mère consiste avant tout à changer le regard que l on pose sur elle et sur la nature .Ce faisant , elle nous répondra , beaucoup de changement positifs découleront dans notre vie .
Réapprendre à se promener dans la nature , marcher pieds-nus dans l herbe , en conscience , se laisser toucher par l harmonie que dégage une fleur , mettre ses pieds dans un ruisseau , se coucher sur la terre , prendre un arbre dans ses bras ,lui  parler , régulièrement garder en conscience que la terre nous porte et qu' elle est un être vivant et aimant .

source ( L'initiation )

terre_mere